المپیک 1948
المپیک 1948
المپیک 1952
المپیک 1952
المپیک 1956
المپیک 1956
المپیک 1960
المپیک 1960
المپیک 1964
المپیک 1964
المپیک 1968
المپیک 1968
المپیک 1972
المپیک 1972
المپیک 1976
المپیک 1976
المپیک 1988
المپیک 1988
المپیک 1992
المپیک 1992
المپیک 1996
المپیک 1996
المپیک 2000
المپیک 2000
المپیک 2004
المپیک 2004
المپیک 2008
المپیک 2008
المپیک 2012
المپیک 2012

L''''histoire de la fondation du Comité National Olympique Iranien

 
 

L''histoire de la fondation du Comité  National d''Olympique en Iran

Peu après la fin de la première guerre mondiale, et la suspension des jeux olympiques pendant 8 ans avant 1916, la tenue des jeux olympiques en 1920 à Antorpe, en Belgique, a donné l''idée à plusieurs pays, dont l''Iran, d''instaurer des fédérations et des organisations sportives.
Le football est le premier sport d''équipe, qui a officiellement vu le jour en Iran, et commencé ses activités en 1922, après les jeux du Congrès d''Olympique, qui ont eu lieu en 1921 à Lausanne.
Tout de suite après la fin de la seconde guerre mondiale, et la désignation du pays hôte des jeux olympique de 1948, l''idée de l''instauration des fédérations sportives conformes aux lois internationales s''est renforcée. Puisque la gestion des affaires concernant les fédérations sportives et le contact avec le comité international d''Olympique exigeaient obligatoirement l''instauration du comité national d''Olympique en Iran, l''on a décidé de fonder 15 fédérations sportives ainsi que le centre principal du comité national d''Olympique. Donc pour que ces fédérations soient admises et reconnues par les fédérations internationales, et pour que l''Iran puisse s''inscrire au comité international d''Olympique, le comité national d''Olympique a été fondé en Iran, en mai 1947.
Les correspondances entre les responsables iraniens et le comité international d’olympique à Lausanne, présidé par Siegfried Odestrom ont finalement abouti, et l’on a voté, le 20 juin 1947, pour la reconnaissance officielle de l’Iran, en tant que membre du comité international d’olympique. Et l’Iran a envoyé sa première équipe sportive aux jeux olympiques en 1948.
Ce comité est une organisation indépendante, privée, assumant ses finances, conformément à la loi approuvée en 1984, et figure donc parmi les organisations non gouvernementales.
Les devoirs du comité national d’olympique :
1-Aider au développement de l’éducation des forces jeunes et actives du pays, et inciter l’ensemble de la population à sauvegarder leur santé, par la participation positive dans les activités sportives, dans le sens de la réalisation du verset 59 de la sourate « Le butin ». Non, ils ne pourront jamais Nous empêcher de les rattraper à n’importe quel moment.)
2- Essayer de développer le sport de championnat, par l’exécution des enquêtes scientifiques et techniques, dans l’objectif de développer les  compétences potentielles et les puissances physiques, psychiques et intellectuelles des sportifs.
3-Participation aux jeux olympiques d’hiver et d’été, et l’envoi des sportifs aux compétitions qui sont réalisées dans le cadre des jeux olympiques. Le comité national d’olympique, en tant que représentant de la République islamique d’Iran aux jeux olympique, dans les compétitions régionales, continentale et mondiales, réalisées par le comité international d’olympique, détient des dispositions exclusives.
4-Surveiller la bonne application des lois internationales sportives, respecter le contenu de la charte d’olympique et les lois du comité international d’olympique, et propager le principe d’olympisme au niveau national.
5- Correspondre régulièrement avec le comité international d’olympique, les conseils, les associations, et les autres organisations attachées au comité international d’olympique, les fédérations internationales, les confédérations continentales, les comités nationaux d’olympique.
6- Examiner et confirmer les statuts des fédérations et organisations sportives, et respecter leurs droits.
7-Préparer et envoyer les sportifs iraniens aux jeux olympiques, asiatiques, para-olympiques, ainsi qu’aux jeux de solidarité entre les pays islamiques, et les compétitions réalisées par le comité international d’olympique.
Le comité national d’olympique sera responsable de tous les comportements et attitudes de des sportifs et délégations envoyés.
8-Présenter la charte d’olympique à l’ensemble de la population nationale, et inciter le peuple à soutenir le mouvement de ces jeux.
9- Organiser le bureau des affaires de l’académie nationale d’olympique, le musée d’olympique, et les festivals.
10-Rédiger et réaliser des programmes éducatifs, en vue de propager le mouvement d’olympique.
11-Préparer le drapeau, le symbole et le chant pour le comité national d’olympique ; tout ceci doit être d’abord approuvé par le conseil d’exécution du comité international d’olympique, et sera ensuite présenté au cours des jeux olympiques.
12-Etudier et décider des rapports qui s’inscrivent dans le domaine des devoirs et dispositions du comité, et qui lui sont convenus par les fédérations ou autres organisations sportives nationales et internationales, les entraîneurs, les arbitres, et les sportifs.
13- Réaliser des périodes éducatives, à passer à l’intérieur ou à l’extérieur de l’Iran, en partenariat avec le bureau des coopérations internationales d’olympique, les fédérations concernées, les organisations sportives iraniennes ou étrangères.
14-Envoyer des professionnels à l’étranger, afin de participer aux cours éducatifs internationaux.
15- Coopérer avec les fédérations sportives régionales, asiatiques et internationales, dont le siège se trouve en Iran.
16- Prendre sous protection les fédérations des jeux d’Asie d’Ouest, les fédérations des jeux de solidarité entre les pays islamiques, le comité national de para-olympique, pour les crédits financiers, les services administratifs, et les autres affaires techniques du sport.
17-Organiser des réunions consultatives entre les présidents et les secrétaires des fédérations nationales, en présence des membres du conseil d’exécution du comité.
18-Organiser des réunions consultatives entre les présidents et les secrétaires des confédérations installées en Iran, tous les trois mois, en vue d’examiner leurs affaires, et les aider dans le cadre des capacités du comité.
19- Aider au progrès du rôle des femmes dans le sport, en préparant le terrain à leur participation dans les instances internationales, et organiser des cours techniques et éducatifs pour le cadre dirigeant le sport des femmes.
20- Etablir des relations constructives avec les organisations gouvernementales et non gouvernementales, en vue de développer et promouvoir le sport, pour que le comité national d’olympique ne soit jamais entraîné dans des activités opposées à la charte d’olympique.
21-Soutenir les organisations publiques et populaires, à savoir les clubs sportifs, et soutenir l’envoi des équipes d’étudiants, d’élèves, d’ouvriers et de militaires aux compétitions et instances internationales.
22- Prendre les mesures nécessaires pour lutter contre toute forme de discrimination, de violence et de corruption dans le sport.
23-Empêcher toute personne ou organisation d’abuser de son influence contre les principes de la charte d’olympique.
24-Rédiger des livres, des magazines et des articles sportifs, culturels, artistiques et médiatiques, concernant le mouvement d’olympique, et les lois techniques des fédérations internationales.
25- Désigner une journée ou une semaine au nom de « la journée d’olympique » ou de « la semaine d’olympique », en coopération avec le comité international d’olympique, et inciter les enfants, les adolescents, et les jeunes à pratiquer le sport, en préparant des jeux simples.
26- Choisir la ville, où auront lieu les jeux olympiques du pays. (Ce choix fait partie des options détenues par le comité national d’olympique.)
27-Préparer et sauvegarder les dossiers médicaux, techniques et disciplinaires de tous les champions et sportifs nationaux, et enregistrer les résultats des jeux asiatiques et mondiaux.
28-Lutter contre l’usage des médicaments fortifiants prohibés, qui sont déclarés illicites par le comité international d’olympique ou les fédérations internationales. Surveiller régulièrement l’état de santé des sportifs, et fonder des laboratoires équipés pour diagnostiquer toute forme de doping.
29- Fonder des instances économiques, en vue d’assumer les besoins financiers du comité national d’olympique.
30- Coopérer avec les organisations concernées pour la protection de l’environnement, en vue d’accéder à un environnement sain et sauf, et à une nature épanouie.
31-Conclure des contrats avec les commanditaires financiers iraniens, conformément aux lois nationales et internationales, ainsi qu’aux règlements du comité international d’olympique.

 


    

2017 National Olympic Committee of the Islamic Republic of Iran Tous droits réservés.